Le Mouloudia, un club d’amateurs ? Une preuve de plus …

Paris 10h50, je me rends sur Facebook pour voir l’actualité de la veille et c’est là que je tombe sur le commentaire suivant : «Pourquoi l’équipe des verts a refusé de recevoir le deuxième prix de la coupe d’Algérie ? » Qui est pourtant un prix honorable et surtout qu’il n’y a pas de quoi rougir du tout de la deuxième place.
Recoupons les évènements vite fait, à la surprise générale lors des qualifications pour la coupe d’Algérie, les téléspectateurs de l’un des matchs du Mouloudia voient défilé sur la pelouse du stade du 5 juillet une banderole qui fera coulé plus tard beaucoup d’encre et provoquera les foudres de l’opposition algérienne, une banderole qui fait part du soutien des supporters des verts pour la réélection du président de la république et ce pour un quatrième mandat. A moins que ça soit dans un mauvais rêve, je ne me souviens pas avoir dit à qui que ce soit de l’administration mouloudéenne que je soutenais le président pour un mandat supplémentaire donc de ce fait déjà, la mention est erronée, ce ne sont pas les supporters du Mouloudia qui ont émis le souhait de voir le président réélu une fois de plus. Par la suite, et à la surprise générale encore une fois, et cette fois vraiment de taille, les verts, leur staff et dirigeants boudent carrément la remise du deuxième prix de la coupe d’Algérie, est-ce l’œuvre des joueurs ? Je ne pense pas du tout, est –ce que c’est l’œuvre de l’administration ? J’ai moins de doutes. Comment peut-on tourner le dos au représentant personnel du président de la république qui n’est autre que le chef du gouvernement ? A mon humble avis, on ne peut faire ça que lorsqu’on a un soutien indéfectible d’une tierce partie, que lorsqu’on sait ce qu’on est en train de faire, que lorsqu’on a un ordre ?! En tout cas, quoi qu’il en soit j’espère que les apprenti-sorciers tantôt politiciens tantôt dirigeants de club se prendront plein la gueule* pour ce geste qui est tout simplement anti-fair-play, qui est un manque de respect au sport, à l’institution de l’état et plus important encore, qui est un manque de respect a cette école pour qui beaucoup d’hommes ont sacrifié énormément de choses qui n’est autre que le Mouloudia Club d’Alger.
En fin, j’espère que les apprentis feront preuve de plus d’intelligence dans le future, qu’ils useront d’avantage de leur influence afin de dé-politiser* le sport au lieu de faire tout le contraire, parce qu’une fois de plus, nous avons la preuve que nul n’est puissant à vie et en toutes circonstances, au final, il n’y a que le sport qui devrait primer et non les ambitions politiques de qui que ce soit.

Mohamed Lamine Dziri
https://www.facebook.com/Medlams.Dziri